4 thoughts on “(Français) Bain Saint-Michel

  • Jocelyne Lavoie

    Quand on parle de bain public, est-ce que c’était des douches ou des bains individuels que l’on mettait à la disposition des citoyens ?

    • Yves Desjardins

      Bonjour,
      Un article, publié par La Presse le 10 juin 1911, nous apprend que l’édifice disposait de « huit bains orage, trois bains privés et six lavabos, tant à l’eau chaude qu’à l’eau froide. » Il y avait également des douches, obligatoires avant d’utiliser la piscine. L’article ajoute que le Bain est fréquenté par 1 500 personnes par semaine.

  • Katia Lemieux, écrivaine-poète

    Pourquoi ne pas laisser son nom d’origine à ce lieu, témoin de Notre histoire. Le maire Turcot, fondateur de ce bain public, appellation qui se trouve intégrée à la façade du bâtiment, convient parfaitement. Si nous étions anglophones, et comme ils sont si respectueux de Leur histoire, nul doute que BAIN TURCOT, ne saurait être remplacé par une quelconque dénomination, aucunement porteuse de sens historique et donc, affectif. Nous perdons du terrain à chacune des étapes de restauration de notre ville. Comme si la crainte du jugement dernier planait sur nos têtes dirigeantes. Osons regarder les choses en face: nous ne semblons jamais assez fiers de notre patrimoine pour en démontrer notre attachement.

    • Justin Bur

      Ça fait très longtemps que les gens du quartier, toutes origines confondues, ont choisi de supprimer le nom de Napoléon Turcot, un politicien qui ne faisait clairement pas l’affaire de tout le monde. Le nom de remplacement est aussi un témoin de notre histoire et notre patrimoine, car c’était pendant un demi-siècle le nom officiel du quartier municipal qui, en plus, fait référence à une église-phare du quartier, Saint-Michel-Archange au coin des rues Saint-Viateur et Saint-Urbain. Pourquoi devrait-on maintenant réanimer un fantôme du passé?

Comments are closed.