Un moment dans l’histoire d’un quartier: le Mile End grec


Théâtre Rialto, avenue du Parc, au moment où il était un cinéma grec.
Archives de la Ville de Montréal, VM166-R3086-2_5711-8989-00

Dans l’imaginaire montréalais, le Mile End figure comme un lieu de transition. De nombreuses communautés d’immigrants ont chacune contribué à transformer ce quartier et, pendant les années 60 et 70, ce fut au tour des nouveaux-arrivés grecs d’y laisser leur empreinte. Issue d’une collaboration entre un séminaire portant sur l’immigration européenne au département d’histoire de l’université McGill et Immigrec, un projet de recherche sur l’immigration grecque au Canada, cette table ronde examinera le Mile End grec sous plusieurs volets :

Tassos Anastassiadis, professeur en histoire et chercheur principal de l’équipe Immigrec à McGill, présentera le projet d’histoire orale mené au sein de la communauté grecque de Montréal.

Caroline Boreham, administratrice de recherche d’Immigrec, présentera une carte numérique du Mile End qui permet de visualiser la vague d’immigration grecque au sein du quartier.

Alex Grasic, étudiant en histoire et assistant de recherche d’ Immigrec, examinera le «Mile End West Project» des années 60 et 70, à travers lequel le YMCA a cherché à intervenir au sein de la communauté grecque.

Jean-Philippe Bombay, étudiant en histoire à McGill, analysera les réseaux de solidarité qui se tissaient entre les travailleurs issus de différentes communautés ethniques et linguistiques, et prêtera une attention particulière aux échanges entre les communautés juives, grecques, et québécoises.

Présentation en français, discussions bilingues

Bibliothèque Mordecai-Richler, 5434, avenue du Parc
Dimanche 15 avril 2018, 14 h

Événement gratuit et sans inscription préalable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *