Yves Desjardins






3
L’église St. Michael est sans nul doute l’un des symboles visuels les plus reconnus du Mile End. Mais son architecture en laisse plusieurs —les Montréalais comme les touristes— perplexes. En 2008, Kate McDonnell, avec l’aide de Kevin Cohalan, a publié un article sur le site Urbanphoto.net qui répond à presque toutes […]

L’église St. Michael : un écho de Sainte-Sophie



Mémoire du Mile End tient à remercier Vicky Robinson, la petite-fille de Marcella McNulty. Sans sa précieuse collaboration, nous n’aurions pu retracer l’histoire de cette famille irlandaise du quartier. L’édition 1911-1912 de l’annuaire Lovell contient une inscription inhabituelle. Au rez-de-chaussée d’un triplex nouvellement construit, sur l’avenue du Parc un peu […]

Les soeurs McNulty et le Mile End











Le 10 mars 2014, le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (UQAM) organisait une demi-journée d’études «Le Plateau, histoire et mémoire» au musée Pointe-à-Callière. Mémoire du Mile End et la Société d’histoire et de généalogie du Plateau-Mont-Royal étaient au nombre des partenaires. Nous publions ici quelques-unes des communications présentées […]

L’identité historique du Plateau


Cet article sur la survie du terme Mile End comme toponyme montréalais est une version allongée de la communication présentée par Yves Desjardins lors de la demi-journée d’études «Le Plateau, histoire et mémoire», organisée par le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (UQAM) au musée Pointe-à-Callière, le 10 mars […]

La renaissance du Mile End et les mouvements citoyens





On a vu, dans le chapitre précédent, que la famille Beaubien a contribué à la création d’un noyau institutionnel autour de l’église Saint-Enfant-Jésus pour y développer une communauté villageoise dans un secteur jusque-là quasi-inhabité. L’implantation d’une gare, à moins d’un kilomètre de là, constitue l’autre pièce maîtresse de leur stratégie. […]

4.3 La famille Beaubien et la gare du Mile End






2
Chapitre 3 – Le Mile End des grands propriétaires, première partie. La famille Bagg et John Clark Les Bagg et les Beaubien. Pendant plusieurs générations, ces familles de notables montréalais, l’une Canadienne-anglaise, l’autre Canadienne-française, grands propriétaires fonciers et voisins, joueront un rôle essentiel dans la transformation d’un espace rural en […]

3.1 : Le boucher John Clark et le marchand Stanley Bagg