Capsules historiques


Au début du 20e siècle, la propriété occupée aujourd’hui par le 4556-4560B Saint-Laurent loge des entreprises du domaine de la construction, parmi lesquelles Louis Bolduc, fabricant de voitures; la Ryall Screw & Specialty Company; la Hill Electric Switch Company. À la suite de son acquisition par le carrossier Théodore Trudeau […]

Automobile Exchange


Depuis 1842, le coin nord-est du boulevard Saint-Laurent et de l’avenue du Mont-Royal est la porte d’entrée de l’immense propriété de Pierre Beaubien, politicien et médecin. S’étendant jusqu’au nord de l’actuelle rue Jean-Talon, cette propriété est subdivisée en 1876. Toutefois, ce lot reste entre les mains de la famille Beaubien […]

S. S. Kresge


L’édifice situé à l’angle nord-est de l’avenue Fairmount et de la rue Hutchison incarne bien les nombreuses mutations du quartier Mile End. Il fut tour à tour l’église Fairmount Methodist, la synagogue Chevra Kadisha et le siège montréalais de la Fédération nationale ukrainienne du Canada. C’est aussi une salle de […]

Fédération nationale ukrainienne




Le Mount Royal, situé au 215 avenue Laurier Ouest entre l’avenue de l’Esplanade et la rue Jeanne-Mance, a compté parmi les premiers cinémas du Mile End, avec le Verdi. Ouvert en octobre 1913, il offrait une programmation en anglais. Comme le cinéma Dominion (aujourd’hui La Tulipe) construit en même temps […]

Mount Royal (cinéma)


Présentes au Canada depuis l’implantation de leur communauté religieuse à Québec en 1892, les Franciscaines missionnaires de Marie établissent à Montréal une garderie et un foyer pour jeunes travailleuses en 1919. Les familles ouvrières sont la principale clientèle visée, comme en témoigne un article publié par La Canadienne en mars […]

Franciscaines missionnaires de Marie



Les Carmélites sont des moniales cloîtrées qui mènent une vie de prière et de contemplation. Installées à Montréal (Hochelaga) en 1875 à l’invitation de l’évêque Ignace Bourget, elles déménagent en 1896 à leur emplacement actuel, avenue du Carmel, à l’ouest de la rue Saint-Denis – au sud de la voie […]

Carmélites


YMHA, avenue du Mont-Royal Ouest, 8 avril 1936
Les Young Men’s (et Young Women’s) Hebrew Associations (YMHA) sont créés pour offrir une solution de rechange aux YMCA, perçus comme réservés aux anglo-protestants. Le premier YMHA ouvre ses portes à New York en 1874 ; celui de Montréal est fondé en 1910. Il loge d’abord à l’Institut Baron de […]

YMHA






Le petit parc de quartier Lhasa-De Sela, situé entre les rues Clark et Saint-Urbain, juste au sud du viaduc Rosemont-Van Horne, est un espace vert fort apprécié par les résidents du Mile End, particulièrement les familles qui profitent des nombreuses installations destinées aux enfants. Pendant longtemps, il fut même le […]

Le parc Lhasa-De Sela





Les incendies, souvent d’origine criminelle, ont ravagé les quartiers centraux montréalais, surtout pendant les décennies 1960 et 1970. Ils furent particulièrement nombreux au Mile End. Ainsi, c’est un incendie criminel qui a détruit la Maison Rienzi-Athel-Mainwaring – témoin des rêves de grandeur de l’avenue du Parc – entrainant la mort de huit […]

Le Mile End et les incendies criminels – le sinistre ...



5434-5438 et 5440-5444 av. de l'Esplanade
5434-5438, 5440-5444, 5452(-5454), 5456-5462 avenue de l’Esplanade Dans certaines parties de Montréal, les maisons en rangée sont plutôt uniformes, des triplex d’un coin de rue au suivant. Le Mile End a quelques bouts de rue de ce genre. Mais notre quartier a commencé son développement avant que le triplex devienne […]

Ensemble résidentiel de l’Esplanade / Saint-Viateur


École Edward Vii, Montreal Star, 8 février 1913
Figure discrète parmi les bâtiments du quartier, l’école située au 6080 avenue de l’Esplanade est néanmoins un élément important du patrimoine bâti de Montréal. Construite en 1912, elle porte à l’origine le nom d’Edward VII et fait partie du réseau scolaire protestant. Edward VII (1841-1910), fils et successeur de la […]

École Edward VII / École de l’Étincelle




La Bibliothèque publique juive est créée en mai 1914 par des militants socialistes juifs, majoritairement liés au Poale Zion, le parti de la gauche sioniste. Ses principaux instigateurs sont Reuben Brainin (1862–1939), considéré comme l’un des plus grands noms de la littérature hébraïque contemporaine, et Hannaniah Meir Caiserman, un des […]

Bibliothèque publique juive